biographie / biography :

 « Sans la musique, la vie serait une erreur » (F. Nietzsche)

 

       Coralie naît et grandit près de Vannes, dans la belle région de Bretagne. La passion de la musique la prend dès sa plus tendre enfance. Rapidement, elle est attirée par un instrument siégeant au milieu du salon familial et arborant un sourire monochrome : le piano, son premier amour. Sa mère l’inscrit à des cours lorsqu’elle a 5 ans. Coralie apprend avec bonheur à jouer, à déchiffrer, à improviser. A 9 ans, elle est admise au conservatoire de Vannes. Son professeur, Jean-Gabriel Ferlan, lui enseigne l’art de la couleur et la transmission d’émotions au travers de la musique. Pour approfondir sa formation, Coralie suit une scolarité à horaires aménagées, lui permettant de pratiquer la musique tous les après-midis au sein de la maîtrise du conservatoire. Elle découvre ainsi le chant choral, l’écoute collective, la joie de partager la musique, etc. 

       C’est alors qu’à l’âge de 12 ans elle fait la rencontre de l’orgue. Son côté monumental et orchestral la séduit. Après une initiation auprès de Jean-Pierre Maudet, qui lui fait notamment découvrir le pendant baroque de l’instrument à tuyaux, Coralie part étudier à Paris dans la classe de Marie-Louise Langlais. Nantie du Diplôme d’Etudes Musicales, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle se perfectionne pendant 5 ans auprès de Michel Bouvard et d’Olivier Latry. En parallèle, elle étudie l’analyse, l’écriture, la basse continue ou encore le chant grégorien. Elle travaille l’improvisation auprès de Philippe Lefebvre et se forme en clavecin avec Françoise Marmin. Elle conclut ses études supérieures en 2013 par un récital de Master, où elle interprète le Livre d’orgue d’Olivier Messiaen en l’Eglise de la Trinité (Paris) sur les claviers du compositeur. 

       Coralie Amedjkane a été invitée à se produire sur de nombreux orgues historiques ou récents de France : Paris, Chartres, Lille, Bourges, Orléans, Chambéry, Rouen, Rennes, Nantes, Tours, Poitiers, Bordeaux, Nice, Basse-Terre, etc. Elle s’est fait entendre dans les festivals Toulouse-les-Orgues, Radio-France & Montpellier, La Chaise-Dieu, le Festival du Comminges, Les Celtiques de Guérande, mais aussi avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse ou les chœurs du Centre de Musique Baroque de Versailles. En 2016, Coralie se produit à la Maison de la Radio à Paris dans le cadre de l’inauguration de l’orgue construit par Gerhard Grenzig. A l’étranger, elle a joué notamment au Royaume-Uni, en Allemagne, au Portugal, en Italie, en Russie. Entre 2010 et 2011, elle est nommée artiste en résidence au Sapporo Concert Hall (Japon) où elle se produit en tant que soliste, avec orchestres et chœurs. C’est aux claviers de cet orgue français construit par Daniel Kern qu’elle enregistre son premier disque, dédié aux victimes du tsunami qui frappa le Japon au moment de l’enregistrement. 

       De 2015 à 2019, Coralie a fait partie de l’ensemble de musique baroque Athénaïs spécialisé dans le petit motet français du XVIIème siècle (disque « Regina Coeli » chez Bayard). Depuis 2018, elle collabore avec la soprano Ariane Zanatta. Ensemble, elles ont créé le duo Naïades qui défend un répertoire varié, parfois méconnu, allant du baroque français à nos jours. En outre, elles sont les dédicataires de « Deux prières mariales » de Jean-Charles Gandrille (né en 1982), œuvre qu’elles ont créé en 2020 au Temple de l’Etoile à Paris. 

        Dotée d’une grande sensibilité, Coralie est appréciée à la fois pour la force et la finesse de son jeu. Contribuer à faire connaître le « roi des instruments » au grand public, mais aussi émouvoir et transporter l’âme des auditeurs sont ses principaux buts en tant qu’artiste. Dans un monde dont la beauté fragile peut être ébranlée par des catastrophes, la musique et l’art en général sont des sources d’élévation, d’espoir et de joies. C’est pourquoi Coralie développe une curiosité sans limite concernant le large répertoire de l’orgue – environ 500 ans de musique – mais aussi les autres esthétiques musicales (musique de film, électro…) et domaines artistiques (danse, théâtre, littérature…) Passionnée de claviers, elle est également pianiste et claveciniste. 

      Coralie Amedjkane enseigne actuellement l’orgue au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Vannes/Sarzeau et le piano à l’école municipale de musique de Séné.