Redon

Le dimanche 22 avril 2018 à 16h, j’ai eu le plaisir de donner un récital en l’Abbatiale St-Sauveur de Redon (35). Ce fût pour moi un véritable plaisir de revenir (presque) sur mes terres – ma ville natale, Vannes, n’étant qu’à une soixantaine de kilomètres !

Redon est une très jolie ville au patrimoine riche : six monuments historiques dont de très beaux hôtels particuliers du XVIIème siècle ainsi que pas mal de maisons à colombage… L’abbatiale date du XIIème siècle et comporte un magnifique chœur ainsi qu’une tour gothiques, celle-ci ayant été détachée du corps de l’église à la suite d’un important incendie survenu en 1790 par la faute de… l’organiste, qui avait oublié d’éteindre une bougie à la tribune… (quand même !)

L’orgue actuel est un Debierre (1901) / Sévère (1976). Il comporte 28 jeux dont 25 réels répartis sur 3 claviers. Si la perception de l’instrument depuis la console est assez déroutante tant l’instrument ne manque pas d’air (harmonisation Sévère/Chéron très directe et franche), depuis la nef, il est d’une grande poésie, rondeur, finesse… La composition au GO est un plein-jeu en 16’ (assez magistral) plus une flûte harmonique très chantante. Au deuxième clavier (Grand-chœur), nous avons un très joli bourdon 8’, une flûte à cheminée 4’, une flûte de 2 pieds, une sequialtera et bien évidemment la batterie d’anches 16’ 8’ 4’. Le récit est le clavier qui comporte le plus de jeux (10) : deux huit pieds, un principal italien, des mutations (nasard et tierce), un flageolet 2’, cymbale III rangs, trompette 8’ et hautbois 8’. Seul hic, la voix céleste est la seule gambe de l’instrument ! On la marie donc soit au cor de nuit, soit au principal 8’ qui est assez doux.  Enfin, la pédale possède 1 jeu réel sur 4 (les autres étant empruntés au GO). Au final, cet orgue de taille moyenne est en fait un faux deux claviers transformé en trois, ce qui permet plus de possibilités de registration…

J’ai passé un excellent séjour à Redon et ai été très bien accueillie. Je recommande la maison d’hôtes que l’association avait réservée pour moi : La Maison Jaune (https://www.lamaisonjauneredon.fr/). Situé à 5-6 minutes du centre à pied, c’est une maison magnifique à la décoration splendide ! Le petit-déjeuner (du fait-maison), est servi sous la verrière ou sur la terrasse du jardin qui donne directement sur la Vilaine ! Avec le soleil de ce fameux week-end du 21/22 avril 2018 où les températures ont explosé pour la saison (pour le bonheur de tous SAUF des orgues… !), cette situation fût pour moi absolument parfaite !! Merci aux propriétaires de cette maison de rêve, Michèle et Frédéric, pour leur gentillesse et la qualité de leur accueil (ils sont même venus m’écouter au concert !). Merci à Christophe Bidaud, titulaire de l’instrument, pour son invitation et bravo pour l’énergie qu’il déploie afin de faire vivre et rayonner l’orgue de l’abbatiale ! Enfin, un dernier mot sur la soirée de lancement du festival « Les musicales de Redon » à laquelle j’ai assistée : Claire de Castellane nous a servi une présentation de la saison très intéressante et pleine d’humour puis nous avons eu droit à un merveilleux concert violon et piano par Elsa Grether et Ferenc Vizi. Décidemment, Redon est presque « the place to be » pour un musicien !  

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0